product
room

Rouge, couleur de mon sang


250.00 FCFA


($0.50)

Availability:In stock

Quick overview
Il nous est donné malheureusement de constater que, de nombreuses sociétés utilisent ces témoins de la fertilité, ces gerbes de fleurs en ques-tion, pour stigmatiser ces êtres innocents, qui n’ont jamais demandé, mais qui ont reçu de la Nature le droit de porter la vie. Ils ont reçu une mission naturelle et divine qui inopportunément est devenue un tabou dans presque toutes les sociétés. En effet la menstruation est un processus naturel qui permet l’expulsion de la muqueuse utérine pour cause de non fixation d’un foetus et se manifeste par l’écoulement de sang à travers le vagin. Mais la santé de nombre de femmes et filles est mise au risque ...

Number of pages: 34

Downloaded: 1 times

Type:
Qty:
L’humanité existe grâce à la femme qui la porte dans son sein. J’appelle femme, cet être humain souple, fin, doux, créé par la nature pour porter dans ses entrailles l’humanité. Cette tâche aussi lourde que difficile, serait impossible s’il n’y avait pas les gerbes de fleurs, témoins de la fertilité. Ces gerbes des fleurs sont simplement appelées « règles ou menstrues ». Elles sont en effet le signe de l’activité génitale ; apparaissent à la puberté et disparaissent à la ménopause chez la femme.
Il nous est donné malheureusement de constater que, de nombreuses sociétés utilisent ces témoins de la fertilité, ces gerbes de fleurs en question, pour stigmatiser ces êtres innocents, qui n’ont jamais demandé, mais qui ont reçu de la Nature le droit de porter la vie. Ils ont reçu une mission naturelle et divine qui inopportunément est devenue un tabou dans presque toutes les sociétés. En effet la menstruation est un processus naturel qui permet l’expulsion de la muqueuse utérine pour cause de non fixation d’un foetus et se manifeste par l’écoulement de sang à travers le vagin. Mais la santé de nombre de femmes et filles est mise au risque par les mythes, les restrictions et l’ignorance. Ces belles créatures sont en ces moments cruciaux de leur vie exclues de la société. Ces femmes n’ont plus le droit de préparer pour leurs maris, toucher les assiettes et gobelets utilisés
6
par les hommes, partager le lit avec leurs maris, leur donner à boire ou s’approcher de leurs bien aimés durant toute la période que doit durer la sortie des fleurs de la vie. Elles sont contraintes à dormir hors de la chambre ou par terre par peur de souillure. Nos mères et soeurs sont obligées de brûler leurs vêtements touchés par les menstrues, ne plus se rendre aux marigots où se trouve l’eau à usage publique. Certains pensent que voir les couches d’une femme ou même passer un moment avec elle en cette période est une abomination.

0 Reviews Rouge, couleur de mon sang

not available

Most purchased products