product
room

Diaspora et transfert de valeur


500.00 FCFA


($1.00)

Availability:In stock

Quick overview
Les hommes politiques doivent penser, et pas seulement à la veille des élections, au rôle de la diaspora dans nos pays. Les africains vivants à l’étranger doivent pouvoir véritablement compter dans le système politique et socioéconomique du continent. Nous – l’Afrique – ne valorisons pas encore assez notre diaspora, et celle-ci est par conséquent défavorisée chez « les autres ».

Number of pages: 41

Downloaded: 0 times

Type:
Qty:
Le 13 Décembre 2018, alors que le Togo était déjà à plusieurs morts dues aux troubles électoraux, j’avais publié une photo en statut me montrant en train de participer à danse traditionnelle de ma communauté. Un togolais vivant depuis peu en Europe, vint commenter et me demanda si c’était dans le cadre de la campagne électorale. Je lui avouai que non et qu’il s’agissait d’une simple danse en famille. Il me rétorque que je devais faire attention et « qu’il me voulait vivant ».
J’étais je l’avoue assez surpris et il me répondit ceci :
« Quand les gens qui se disent combattants de la démocratie veulent traquer les candidats aux élections... »
Il m’envoya ensuite une capture d’écran, montrant une jeune femme activiste, togolaise vivant en France qui avait publié sur son compte Facebook, un message assez violent : « Démasquez tous les traîtres qui prennent part aux élections de Faure Gbassingbé. Nous avons besoin de tous leurs noms, photos, adresses et numéros de téléphone. Nous allons tous mener une campagne ensemble. Vous ne verserez plus le sang de Togolais inutilement dans ce pays. » Sur les réseaux sociaux, de nombreuses vidéos, publications et autres messages d’activistes, de réseaux de soutiens, de jeunes engagés et d’autres personnes qui ne s’éveillent que quand les choses vont mal, pullulaient et appelaient systématiquement à la lutte violente, contre ceux qui sont indifférents, contre ceux qui luttent mais ne respectent pas la position des partis de l’opposition, contre ceux qui sont avec le parti au pouvoir...
En écoutant certaines personnes, et si tu n’es pas au Togo, tu aurais cru que le Togo tout entier était déjà en guerre et que le parti au pouvoir tuait systématiquement tous ceux qui s’opposaient à lui. La force des réseaux sociaux est aussi forte aujourd’hui dans la perception des actualités.
Durant toutes les périodes électives en Afrique, je crois qu’il n’y a pas plus motivée que la diaspora du pays où se passeront les élections. Les membres de cette diaspora sont parfois même plus virulents, surtout sur les réseaux sociaux, que ceux-là mêmes qui vivent dans le pays.
Ayant étudié des années à l’extérieur du pays, je crois que je peux comprendre l’importance et la frustration de la diaspora dans tous les pays. De l’extérieur on est doublement atteint par tout ce qui se passe. D’abord le manque d’informations « vivantes » nous faisait imaginer le pire à tout instant, on craint le pire pour nos familles et on avait toujours l’impression que nous reviendrons voir un pays à feu et à sang. Pire encore le regard des citoyens du pays hôte, où chacun vous faisait comprendre qu’il fallait rentrer faire quelque chose, au lieu de venir se réfugier chez eux.
La diaspora se sent vraiment mal utilisée, frustrée et impuissante face à tout ce qui se passe dans leur pays, et au travers des réseaux sociaux aujourd’hui, ils font tout pour ne pas oublier d’où ils viennent, de participer au décollage du pays, même de loin.
Les hommes politiques doivent penser, et pas seulement à la veille des élections, au rôle de la diaspora dans nos pays. Les africains vivants à l’étranger doivent pouvoir véritablement compter dans le système politique et socioéconomique du continent. Nous – l’Afrique – ne valorisons pas encore assez notre diaspora, et celle-ci est par conséquent défavorisée chez « les autres ».

0 Reviews Diaspora et transfert de valeur

Biobibliographie Urbain AMOUSSOU

Consultant pour l’IFDD en matière d’énergies renouvelables et partenaire projet d’entrepreneuriat des jeunes et femmes pour l’OIF, Urbain AMOUSSOU est Ingénieur en Biotechnologies Microbiennes entrepreneur et initiateur de plusieurs projets d’entreprise : Global Biotek (Biotechnologies appliquées), VTech (les innovations en énergie), AL-T (Transport et Logistique) et AGAU Editions dans l’édition papier et numérique.

Il est notamment l’auteur de : Trente ans et toujours entrepreneur, (AGAU Editions, 2018, Lomé-Togo), un livre qui aborde le parcours de l’entrepreneur dans un écosystème plus africain, ainsi que les différentes formes d’entrepreneuriat, les modèles de réussite et les processus de génération de richesse dans une approche startups innovantes.

Il a également publié en 2018, toujours chez AGAU Editions, le premier volet de Les Afropreneurs, qui aborde les différentes idées de projets pour jeunes entrepreneurs, la définition de l’entrepreneuriat allant au-delà d’une simple question de création d’emplois pour aborder le sens plus futuriste consistant en la génération de citoyens prenant en main l’évolution des sociétés africaines par des solutions co-construites et adaptées aux réalités locales.

Conférencier et formateur, il intervient régulièrement dans les milieux professionnels, grand public et universitaires, sur le plus souvent des sujets liées à l’entrepreneuriat des jeunes, les systèmes d’innovation dans l’environnement africain et les nouvelles techniques d’élaboration de projets d’entreprises.

Project Manager de l’incubateur CUBE depuis 2016, il a accompagné plusieurs projets innovants et plusieurs startups africaines dans la définition de leurs stratégies, la levée de fonds et l’implémentation de leur projet.

Sa vie d’écrivain a démarré officiellement en 2016, avec la publication d’un premier recueil de nouvelles (Belle comme la femme d’autrui) aux Editions AWOUDY au Togo, qui sera suivi d’un recueil de poèmes (Divagations poétiques) et d’un roman (La chambre à fétiches) en France. Il a également participé à l’écriture d’une anthologie internationale avec OSIWA au Sénégal (Soaring Africa). L’année 2019 s’annonce comme une année de consécration avec la préparation de plusieurs ouvrages aux sujets divers (entrepreneuriat, essais sur l’économie du développement, les systèmes politiques, des bio-poèmes, des nouvelles…)   

Contact: +228 90 53 51 21 (whatsapp)

Most purchased products